Accueil

Derniers Arrivages

 

VINYLOKAZ STORY

Né en 1969, passionné de musique principalement rock j’ai commencé à acheter des disques au début des années 80 et à suivre l'actualité musicale via la presse rock de l'époque : Rock&Folk, Best et aussi Les Inrocks à ses débuts.

A la fin des années 80 le support numérique aussi appelé CD a petit à petit totalement remplacé le disque vinyle... Adieu les magnifiques pochettes 30x30 et place aux vilains boitiers plastique.

A cette même période le commun des mortels croit bon de se débarrasser de ses vieux vinyles, objets désuets devenus trop encombrants. Ainsi sur les foires à la brocante et autres vide-greniers du dimanche on trouve de tout ! Ceux qui comme moi ont conservé leur platine se régalent d'exemplaires vinyles des Beatles, Stones, Stooges, Kinks, Bowie, etc... Parfois à des tarifs complètement dérisoires. Il faut dire qu'à l'époque le CD est encore (il l'est toujours) très cher.

Dans les années 2000 avec l’arrivée du téléchargement et la dématérialisation de la musique les ventes de disques chutent considérablement.

Cela pousse les maisons de disque à proposer des produits un peu plus soignés aussi bien du point de vue de la qualité sonore (rééditions CD et remasterisations de qualité corrigeant le son métallique et ultra compressé des premières rééditions CD) que de la présentation (pochettes et livrets se rapprochant des éditions vinyles originales) jusqu’au retour du vinyle neuf via des rééditions 180g.

Voilà comment un support considéré comme mort à l'aube des années 90 refait peu à peu son apparition en devenant non seulement un support bien plus intéressant (chaleur incomparable du son) que le CD ou le MP3 mais aussi (et surtout) un objet culte : les jeunes générations le découvrent et les plus anciens le redécouvrent.

Aujourd’hui on trouve beaucoup de vinyles d’occasions que ce soit sur les conventions, brocantes, sites et boutiques spécialisées etc...  Paradoxalement, faire de belles trouvailles à petits prix est devenue une tâche assez ardue; les disques sont souvent en mauvais état, ce sont des objets qui ont du vécu, les prix sont aussi parfois exagérément élevés... Bref, le rapport qualité-prix n'est pas toujours au rendez-vous.

Il faut compter aussi, depuis quelques années, avec le retour en force du vinyle neuf. Bien sûr il y a les nouvelles sorties d’albums mais aussi de grosses campagnes de rééditions à « prix cassés » dont la qualité sonore mais aussi la qualité d’impression des pochettes laissent parfois à désirer. Pour ces raisons, que l’on soit puriste ou non, nous sommes nombreux à préférer les galettes d’occasion, pressages originaux ou rééditions anciennes à ces rééditions certes alléchantes mais, au final,  souvent décevantes.

Il n’existe pas à proprement parler de cotations officielles pour les disques vinyles (hormis les argus du magazine spécialisé Jukebox mais cela concerne pour l'essentiel les pressages français des années 60). Ainsi la fourchette de prix pour un même disque peu varier énormément. Les prix sont généralement fixés en fonction de la rareté, de l'état, de l’offre et de la demande. Mais parfois, il faut bien l’avouer, c’est un peu n’importe quoi. Bref, on s'y perd...

Alors pourquoi ce site ?

Les disques que vous trouverez à la vente sur ce site sont le fruit d’un travail de passionné. Il y a la recherche, le tri, le nettoyage et parfois la remise en état des pochettes et surtout l’écoute à 100% de tous les disques... Bref, quasiment un travail de rénovation effectué avec le plus grand soin.

Vendre des disques vinyles est pour moi un vieux rêve et j'ai décidé en 2011 de franchir le pas, faire de cette passion une activité à temps complet en créant cette boutique en ligne avec laquelle je souhaite m'adresser à tous les passionnés de musique, collectionneurs ou non.

Cher(e)s visiteu(ses)rs je vous souhaite la bienvenue  

Jean-Marc,

Vinylokaz.com